motif du menu

Méditations hebdomadaires

Méditations par Barbara Walter

 

Mai 2024

 

13 mai 2024

Il y a tant de néant et tant d’absence dans les conversations qui occupent la plupart de nos journées qu’il est impossible que le visage humain puisse se révéler dans ces mots, ces mots qui marchent tout seuls, ces mots passionnels, qui sont simplement l’expression de nos limites et de nos servitudes. Maurice Zundel, https://comboni2000.org/2021/02/16/le-careme-avec-maurice-zundel-3/

Essayons de repérer sur une journée nos échanges de paroles. A quels moments avons-nous partagé quelque chose de nous-mêmes ou avons-nous écouté ce que quelqu’un a partagé de lui-même ? Ce quelque chose où se révèle le visage humain : une opinion personnelle, un mouvement intérieur, une préoccupation… Et à quels moments ou dans quelles circonstances avons-nous tenté d’éviter ce partage humain, soit en évitant la personne, soit en privilégiant les SMS plutôt qu’un appel téléphonique, soit en meublant le vide de la conversation par des banalités ?

 

6 mai 2024

Du milieu de la foule, quelqu’un demanda à Jésus : « Maître, dis à mon frère de partager avec moi notre héritage. » Jésus lui répondit : « Homme, qui donc m’a établi pour être votre juge ou l’arbitre de vos partages ? » Puis, s’adressant à tous : « Gardez-vous bien de toute avidité, car la vie de quelqu’un, même dans l’abondance, ne dépend pas de ce qu’il possède. » Luc 12, 13-15

Et ce que nous possédons nous paraît parfois bien maigre à côté de ce que nous voudrions, ce qui entraîne des déceptions. Déçus par les autres, par nous-même, déçus par l’Eglise, voire même par Dieu ? Notre besoin, ou volonté de perfection ou de totalité est souvent sans limite. Perfection idéalisée comme l’écrit Anne Lécu (Soyez parfait, Etudes avril 2024) qui cherche à réparer ou à effacer des cicatrices de notre passé, des manques subis, des frustrations… Il nous faut donc apprendre à vivre avec nos déceptions, accepter que la vie, les rencontres, les obstacles à la perfection nous déçoivent parfois mais que nous puisons une force de vie grâce à ces expériences.

 


 

Avril 2024

 

 

29 avril 2024

Il n’est pas beau votre sujet de fierté. C’est bien à tort que vous vous glorifiez. Ne savez-vous pas qu’un peu de levain fait lever toute la pâte ? 1 Co. 5, 1-9

En cherchant le sens du mot levain j’ai trouvé sur internet à partir du mot grec dzoo’may la définition suivante : « métaphorique de la corruption morale et mentale enracinée, en fonction de sa tendance à infecter les autres. Ce mot de levain est appliqué à ce qui, bien qu’en petite quantité, peut, par son influence, modifier entièrement une chose ».  Ainsi, avoir les chevilles qui enflent quand le succès nous monte à la tête ou se gonfler d’importance ou d’orgueil, faire gonfler une rumeur… peuvent parfois s’introduire dans nos comportements. A d’autres moments où « ça nous gonfle », nous avons plutôt envie de nous soustraire à la réalité du présent. Alors observons en nous si la présence du levain vient ou non influencer des comportements.

 

 

22 avril 2024

« …  N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité » (Jn 3, 18-24)

Pourquoi avons-nous tant besoin de nous entendre dire « je t’aime » ? Peut-être justement parce que nous avons du mal à voir ou à croire ces gestes d’amour que, souvent, nous rencontrons au quotidien. Un regard bienveillant, un sourire même d’un inconnu dans la rue, une invitation, un cadeau… nous appellent à mettre de côté la méfiance que peuvent nous dicter ces actes et à travailler la confiance envers le monde et les personnes qui nous entourent, à croire en l’amour qui ne pose pas de condition.

 

 

15 avril 2024

Ils produisirent de faux témoins qui disaient :

« Cet individu ne cesse de proférer des paroles contre le Lieu saint et contre la loi. Nous l’avons entendu affirmer que ce Jésus, le Nazaréen, détruirait le Lieu saint et changerait les coutumes que Moïse nous a transmises ». (Ac 6, 8-15)

Dans les informations qui nous parviennent peuvent s’entremêler vérités, mensonges, manipulation, fake news, messages d’influenceurs… et nous avons du mal à savoir que et qui croire surtout lorsque l’information rejoint notre opinion ou du moins ne la contredit pas. A nous donc de nous interroger vie à vis de notre attitude à accueillir l’information. Cherchons-nous à cibler celle qui nous conforte dans notre manière de pensée ou cherchons-nous à diversifier nos sources ? Comment et à quel degré nous laissons-nous influencer par des théories ? A quoi et comment pouvons-nous croire ?

 

 

8 avril 2024

Tu ne voulais ni offrande ni sacrifice,

Tu as ouvert mes oreilles ;

Tu ne demandais ni holocauste ni victime,

Alors j’ai dit « Voici, je viens » (Ps 39 (40))

La relecture permet de faire un point d’étape pour envisager la direction ou les décisions que nous souhaitons prendre. Elle permet de faire mémoire pour pouvoir s’appuyer dessus dans l’avenir. Dès lors, prenons le temps de relire cette période du Carême. Quels en ont été les points forts ? Par quoi ou par qui avons-nous été touché ? Quels sont les fruits que nous avons pu cueillir durant ce temps de Carême ? Quels sont ces points de fragilité en nous auxquels nous devons rester attentifs et sur lesquels nous avons encore à travailler ?

Partager cet article

Les derniers articles


picto Appel aux donspicto rose Appel aux donsFaire un don