motif du menu

Lettre Confinement 16

Bonjour,

Compte tenu des mesures sanitaires, le Centre est fermé jusqu’au 6 mai prochain.

Toutes les propositions jusqu’à cette date sont annulées en présentiel.

Une permanence téléphonique sera assurée du lundi au vendredi par la Communauté de 9h à 11h afin de traiter les priorités.

Les messes jusqu’à cette date seront maintenues en semaine aux horaires habituels sauf le lundi. L’inscription pour les messes du dimanche demeure. Le lien est mis en ligne à partir du jeudi matin.

Merci de votre compréhension. Prenons soin les uns des autres.

Toute l'équipe de Penboc'h

Quand le courage rejoint l’audace…

Quelle distinction faire entre le courage et l’audace et en quoi peuvent-elles se rejoindre ? Pour ma part, le courage permet de résister aux épreuves et d’alimenter notre volonté de vivre. Le courage aide à choisir plutôt qu’à subir : lorsqu’une épreuve est inévitable, alors choisis de la faire tienne. C’est l’exemple de Nelson Mandela, prisonnier dans des conditions très dures. Il a su faire de cet enfermement un temps d’enrichissement spirituel, de rencontres humaines et de découverte d’un chemin de pardon.

L’audace, à mon sens, peut être complémentaire en nous poussant à vouloir changer, à sortir des sentiers battus, à prendre des risques sans craindre l’échec ou la déconsidération. L’audace peut ainsi devenir le carburant du courage. A chacun alors de faire le point sur ces deux notions dans sa vie et, peut-être, de choisir d’entrer dans cette période du carême avec la volonté de la colorer d’audace et de courage

Barbara Walter, de la communauté


Commentaire des textes liturgiques de ce jeudi 18 février 2021

L’Évangile d’aujourd’hui (Lc 9, 22-25) nous dit qu’il faut accepter de perdre sa vie, de renoncer à soi-même, pour pouvoir suivre le Christ et être sauvé. La première lecture, dans le Livre du Deutéronome, dit tout le contraire : « choisis donc ce qui te fait vivre » (Dt 30) ! Contradiction ? Pas vraiment !

En effet, renoncer à soi-même, prendre sa croix, marcher à sa suite, est bien un chemin de libération. C’est un choix radical qui renonce à tout ramener à soi, les honneurs, la richesse, la santé, la satisfaction de ses plaisirs, pour se situer dans le mouvement inverse de don de soi, de courage dans l’épreuve, de compagnonnage avec le Christ, pour une fécondité incroyable. « C’est là que se trouve ta vie, une longue vie sur la terre que le Seigneur a juré de donner à tes pères, Abraham, Isaac et Jacob »  Et Dieu, par la bouche de Moïse, nous supplie de choisir.

En ce début de Carême, en ce temps qui nous prépare à revivre la Passion et la Résurrection du Seigneur, nous avons donc ce choix radical à opérer : qui voulons-nous suivre ? Où mettons-nous nos priorités ? Qu’est-ce qui dans ma vie est porteur de vie, me rend heureux, construit ce monde de paix et d’harmonie qu’a voulu Dieu pour nous ?   Et cela, personne ne peut le décider à notre place…

Père Georges Cottin, sj


Pour le Carême 2021, les jésuites proposent aux familles une retraite dans l’esprit de Laudato Si’ sous forme de podcast et livrets hebdomadaires.

Lire la suite ..

Les derniers articles


picto Appel aux donspicto rose Appel aux donsFaire un don