motif du menu

Lettre confinement 15

 

Ces petites mains qui embellissent le monde

L’autre jour, dans la chapelle de Penboc’h, je contemplais le bouquet de fleurs devant l’autel. Et j’ai soudain pris conscience que derrière ce bouquet il y avait de petites mains qui ont réalisé le bouquet à partir des richesses de notre parc. Et d’un seul coup, le bouquet m’est apparu plus précieux car teinté d’amour.

En retournant dans mon bureau, je me suis rendu compte de la propreté des lieux. Et là encore, j’ai pensé aux petites mains qui, discrètement, accomplissent des tâches destinées à rendre la vie plus agréable, plus accueillante. Mais combien souvent restons-nous aveugles à toutes ces petites mains, à ces attentions qui nous sont portées, à ces gestes qui nous facilitent la vie ?

Peut-être pouvons-nous nous exercer à repérer l’intervention de ces petites mains dans notre vie, notre environnement, notre quotidien. Et prendre le temps de dire Merci.

Barbara Walter, de la communauté


Commentaire de l’Évangile du jeudi 11 février (Mc 7, 24-30)

La foi de la Syro-Phénicienne… Le récit figure également dans l’Évangile de Matthieu (ch. 15) avec quelques variantes qu’il est intéressant de repérer car elles peuvent « alimenter » notre prière : chacun reçoit le récit avec ses propres lunettes, sa propre histoire, le point où il en est…

Mais les deux Évangiles concordent pour dire que cette femme, cette païenne, a fait bouger Dieu ! Elle l’a fait par l’insistance de sa demande : « mêmes les petits chiens sous la table mangent les miettes laissées par les enfants »

Jésus est bouleversé et lui accorde ce qu’elle demande ! C’est peut-être même à ce moment- là qu’il réalise, qu’il comprend, qu’il est venu aussi pour les païens et pas seulement pour les Juifs. !

Jésus a été complètement homme, il n’a pas fait semblant, et comme chacun d’entre nous il comprend peu à peu sa vocation particulière de Fils de Dieu, Il n’accomplit pas un programme tout prévu à l’avance, il accueille, il écoute, il se laisse conduire par les besoins des hommes et le désir de les voir grandir, s’épanouir.

Alors si Dieu peut changer, nous aussi nous pouvons changer, et nous pouvons changer ensemble, Lui avec nous, et nous avec Lui, pour aimer et servir davantage ce monde où il nous envoie.

Père Georges Cottin, sj

Les derniers articles


picto Appel aux donspicto rose Appel aux donsFaire un don