motif du menu

Lettre confinement 20

Bonjour,

Compte tenu des mesures sanitaires, le Centre est fermé jusqu’au 6 mai prochain.

Toutes les propositions jusqu’à cette date sont annulées en présentiel.

Une permanence téléphonique sera assurée du lundi au vendredi par la Communauté de 9h à 11h afin de traiter les priorités.

Les messes jusqu’à cette date seront maintenues en semaine aux horaires habituels sauf le lundi. L’inscription pour les messes du dimanche demeure. Le lien est mis en ligne à partir du jeudi matin.

Merci de votre compréhension. Prenons soin les uns des autres.

Toute l'équipe de Penboc'h

Où est le bien ?

« Cherchez le bien, non le mal, afin de vivre » (Amos 5,14). Pas facile quand, du fait du Covid, on doit refuser pour la 3ème fois une personne cherchant à s’inscrire à une session ou une retraite à Penboch. Pas facile quand on est confronté à des épreuves. Pas facile quand le fardeau se fait lourd, quand la déprime s’insinue en nous. Pas facile, et pourtant… A juste raison, nous pouvons nous demander où est le bien dans tout ça ?

Le bien, n’est-ce pas consentir au principe de réalité sans pour autant tomber dans la fatalité. Le chemin est difficile parce que consentir au réel, c’est prendre à bras le corps ce qui nous arrive en cherchant les ressources en nous pour ne pas sombrer dans la morosité, l’anxiété, voire même le désespoir. C’est comprendre que la vie ne peut être empêchée par le principe de réalité. Bien au contraire, la vie éclot dans le réel quel qu’il soit. Et peut-être pouvons-nous alors nous identifier à ce paralysé de Bethesda qui, sur la demande de Jésus, se lève, prend son grabat et trouve la force et le courage d’avancer…

Barbara Walter


Commentaire de la Parole de Dieu du 18 mars 2021, Ex. 32, 7-14

« Moïse apaisa le visage du Seigneur son Dieu… »  Une petite phrase qui a de quoi nous faire réfléchir ! Moïse peut faire changer d’avis son Dieu ! Il parvient à le faire renoncer à un châtiment mérité, à renouer une alliance en grand danger de disparaître, à l’appeler à la rescousse pour ramener le peuple sur un juste chemin.  Et, de fait, Moïse va obtenir de son Dieu un renouvellement de l’Alliance et la mise par écrit, gravée dans la pierre, des Tables de la Loi. C’est toute la force de la prière d’intercession qui est contenue là, ce pouvoir que nous détenons d’obtenir de Lui son pardon, sa miséricorde, son appui.

Il nous est important d’en avoir bien conscience, et de l’exercer légitimement en cette période de grande incertitude où les pouvoirs politiques et économiques semblent totalement dépassés par les décisions à prendre. Non pas purement et simplement en demandant à Dieu d’agir à notre place, mais en l’associant le plus étroitement possible à ce que nous tâchons d’entreprendre pour que demain soit autre qu’hier, pour que nous ne retournions pas bêtement à nos habitudes d’avant la pandémie, pour que la place des pauvres et la survie de la planète soient et demeurent notre objectif principal.

Père Georges Cottin sj

Les derniers articles


picto Appel aux donspicto rose Appel aux donsFaire un don