Soirée d’éthique publique du Centre Sèvres – 4 mars 2020 – Retransmission différée

“La relation médecin-malade : quel impact du numérique ?” sera le thème de la soirée d’Éthique publique du Centre Sèvres, en retransmission différée, le mercredi 4 mars.

Nous vivons une révolution, celle du numérique, qui confère la puissance et la rapidité d’analyse de données mises sous formes numériques. Rien dans notre vie quotidienne n’échappe à cette révolution numérique : nouvelles possibilités d’analyse de toutes sortes d’images, transformation de nos téléphones en puissants moyens d’ouverture sur le monde, développement de nouveaux types de relations par les réseaux sociaux, etc. La médecine est à l’évidence impliquée et une réflexion s’impose.

Celle-ci sera abordée en deux temps : d’abord, le Professeur Nathalie Chabert-Buffet montrera comment sa pratique médicale est modifiée tant par l’apport des outils diagnostiques que dans les rapports avec les patients. Ensuite, le Professeur Gérard Reach s’interrogera sur ce qui, dans la médecine, pourrait rester irréductible au numérique, en plaidant pour une « médecine de la personne » qui évite la réduction à des « data », aussi « big » soient-ils.

Cette soirée, en partenariat avec la le département d’éthique biomédicale du Centre Sèvres, la revue Études et RCF, vise donc à montrer à quelles conditions la médecine vivra la révolution du numérique sans la subir.

Avec la participation de :

  • Pr Nathalie Chabert-Buffet, Professeur de gynécologie-obstétrique et médecine de la reproduction, Responsable de l’Unité : Endocrinologie Clinique et de la Reproduction, Hôpital Tenon
  • Pr Gérard Reach, Professeur émérite d’endocrinologie-diabétologie, Université Paris 13, auteur de plusieurs ouvrages sur la non-observance des patients, l’inertie clinique des médecins et l’éducation thérapeutique (Pourquoi se soigne-t-on, Enquête sur la rationalité morale de l’observance (2005), Clinique de l’Observance, L’Exemple des diabètes (2006), Une théorie du soin, Souci et amour face à la maladie (2010), L’inertie clinique : Une critique de la raison médicale (2012)

Télécharger l’invitation

De 20h30 à 22h30
à l’Espace Montcalm (salle 17)
55, rue Monseigneur Tréhiou 56000 Vannes